Type d'événement, date(s) et adresse(s)Séance spéciale de séminaire

3ème séance de l'Atelier des doctorant.e.s CRAL-EHESS/ARP/Fonds Ricœur : L'altérité comme chair

Creative Commons

À L’ÉCOLE DE LA PHÉNOMÉNOLOGIE, UNE FOIS DE PLUS - MÉHODE, ALTERITÉ, HISTOIRE -Atelier des doctorant.e.s du CRAL-EHESS/ARP/Fonds Ricœur 2022-2023

L’atelier est organisé par

  • Alessandro Colleoni (doctorant, CRAL/EHESS - Fondazione San Carlo)
  • Eleonora Degli Esposti (doctorante, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) 
  • Giulia Salzano (doctorante, Università degli Studi di Perugia).

Vendredi 28 OCTOBRE 2022 - Vendredi 25 NOVEMBRE 2022  - Vendredi 9 DÉCEMBRE 2022  - Vendredi 27 JANVIER 2023 - Vendredi 24 FÉVRIER 2023- Vendredi 24 MARS 2023- Vendredi 14 AVRIL 2023.

17H - 19H - Via Zoom - Contact

Pour connaître le lien de connexion, nous vous prions de nous contacter à l'adresse suivante : atelierhermeneutique@gmail.com

PROGRAMME

------------------------------------

Phénoménologie et éthique de la seconde personne | Vendredi 25 novembre 2022, 17h00-19h00

Session introductive par ALESSANDRO COLLEONI, Fonds Ricœur / Fondazione San Carlo / EHESS Paris

CIRO ADINOLFI, Institut Catholique de Toulouse/ Université Vita-Salute San Raffaele de Milan

La méthode empathique de Jean-Paul Sartre : pour une expérience de l’alterité.

GIULIA ZACCARO, Université de Pérouse

In the hour of agony, a weak shake of hands. Paul Ricoeur and Emmanuel Levinas between passivity and responsibility

Phénoménologie et éthique de la seconde personne

Pour connaitre le lien de connexion, veuillez nous écrire à atelierhemeneutique@gmail.com

Programme de la séance

17h00 - 17h15 : Introduction : Alessandro Colleoni

17h15 - 17h45 : Première intervention

Intervenant : Giulia Zaccaro (Università degli Studi di Perugia)

Titre : «In the hour of agony, a weak shake of hands.Paul Ricoeur and Emmanuel Levinas between passivity and responsibility »

Résumé : The talk will focus on the very close dialogue between Paul Ricoeur and Emmanuel Levinas with the twofold intention of understanding the extent of the French philosopher's theoretical debt to the author of Totality and Infinity and to investigate the profound divergence between these two perspectives. What is the link between passivity and responsibility, thus between the constitutive vulnerability of the subject - to introduce already a profoundly ricoeurian term - and the responsibility with which this same subject finds itself traumatically invested after the epiphany of the weakness of others - here Levinas? If for Levinas of Totality and Infinity the subject is fully fulfilled in its jouissance egoism and this very ontological satisfaction is a condition of responsibility for the Other - responsibility that happens as trauma, obsession to the point of persecution and substitution - for Ricoeur otherness is not only the proximity of the neighbor therefore the exteriority of the other, but concerns primarily the very passivity of the subject to itself. It is this very helplessness - helplessness of an aging body, humbleness of a will that discovers itself to be a servant - that allows for welcome and solicitude toward the other. We will therefore ask what ethical resources are disclosed by the category of passivity - internal passivity for the French philosopher and an-anarchic passivity for Levinas of Otherwise Than Being - thus questioning the notions of symmetry and reciprocity on which the divergence of the two philosophers is played out.

17h45 - 18h15 : Deuxième intervention

Intervenant : Ciro Adinolfi (Institut Catholique de Toulouse - Università Vita-Salute San Raffaele di Milano)

Titre : « La méthode empathique de Jean-Paul Sartre : pour une expérience de l’alterité »

Résumé : Les descriptions phénoménologiques de l’alterité qui se trouvent dans L’Être et le Néant, qui se prolongent dans les esquisses éthiques des Cahiers pour une morale, n’épuisent pas le discours sur l’Autre dans la pensée sartrienne. Elles approchent la question d’un point de vue encore trop transcendant. En revanche, il est dans ses biographies que Sartre nous semble proposer des éléments utiles pour une vraie expérience de l’alterité, en l’abordant de façon plus immanent. Ce n’est pas un cas s’il utilise le mot empathie pour décrire sa démarche théorétique. Surtout, la systématicité avec laquelle il développe ses analyses nous pousse à les comprendre en tant que résultats d’une méthode. En outre, il est Sartre lui-même qui décrit l’empathie comme « l’attitude nécessaire » pour comprendre un homme. Notre intervention visera à montrer cette méthode qui, selon nous, redresse les descriptions phénoménologiques et éthiques à la lumière.

18h15 - 18h25 : Pause

18h25 - 19h00 : Discussion

------------------------------------

L'altérité comme chair | Vendredi 9 décembre 2022, 17h00-19h00

Session introductive par ELEONORA DEGLI ESPOSTI, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne

JÉRÉMY IANNI, Université Paris 8

Penser l'intersubjectivité à partir du thème de la chair et du corps propre

RICCARDO VALENTI, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne / Université de Venise

De l’« ouverture » et du « projet » dans la pensée d’Henri Maldiney

MARIE JUILLET, Artiste indépendante

L’expérience de l’altérité dans les praxis artistiques à l’épreuve de la phénoménologie

------------------------------------

Au carrefour de l'histoire et de l'altérité | Vendredi 27 janvier 2023, 17h00-19h00

Session introductive par ELEONORA DEGLI ESPOSTI, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne

AYOUB AITDRA, Université Mohamed, Rabat

L’orientation mise en récit entre historicité et altérité

REINAN RAMOS DOS SANTOS, Université Paris 1 Panthéon – Sorbonne

« Le thème de l’histoire (…) est le même que le thème d’autrui » : sur une phrase de Merleau-Ponty

------------------------------------

Penser la crise | Vendredi 24 février 2023, 17h00-19h00

Session introductive par GIULIA SALZANO, Université de Pérouse

KAAN BICAN, Université Jean-Jaurès de Toulouse

L’historicité comme donné en vue de Lebenswelt dans La Crise des sciences européennes et la phénoménologie transcendantale de Husserl

YANNICK ESSENGUE, Université Marien Ngouabi, Brazzaville / Université Jean Jaurès, Toulouse

Krisis chez Edmund Husserl et crise chez Fabien Eboussi : Herméneutique africaine comme phénoménologie discursive

------------------------------------

L'histoire, entre empirique et transcendantal | Vendredi 24 mars 2023, 17h00-19h00

Session introductive par GIULIA SALZANO, Université de Pérouse

CÉSAR GÓMEZ ALGARRA, Université Laval, Québec / Université de Valence

Quelle histoire pour l’histoire de l’être ?

BARTOSZ PIOTR BEDNARCZK, Sorbonne Université/ Université Jagellonne, Cracovie

L’équivoque du concept husserlien de « personne » à la lumière de l’ontologie des régions

------------------------------------

Historiciser le soi et la communauté | Vendredi 14 avril 2023, 17h00-19h00

Session introductive par GIULIA SALZANO, Université de Pérouse

MICHAEL REGIER, Université de Sheffield

The ‘I’ in History: The Dialectical Structure of History, both Personal and Collective

GUIILHEM MEVEL, Sciences Po

          De la phénoménologie à la politique : Merleau-Ponty face à l’existentialisme sartrien ou le rapport entre subjectivité et histoire

------------------------------------

SÉANCES PASSÉES

Questions de méthode, questions de langage | Vendredi 28 octobre 2022, 17h00-19h00

Session introductive par ALESSANDRO COLLEONI, Fonds Ricœur / Fondazione San Carlo / EHESS Paris

LYNDA-NAWEL TEBBANI École du Breuil, Paris

De l’épochè husserlienne au surgissement de l’art verbal romanesque algérien : l’Algérianité littéraire comme méthode phénoménologique d’une heuristique littéraire.

GUELFO CARBONE, Université Roma Tre

Husserl’s language of neutrality

MORGANE ANDRY, Université de La Réunion, Saint-Denis

La phénoménologie à l’aune de la sociolinguistique

PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA PREMIÈRE SÉANCE

17h00 - 17h15 : Introduction (Alessandro Colleoni)

17h15 - 17h45 : Première intervention

Intervenant : Lynda Nawel Tebbani, Ecole du Breuil, Paris

Titre : « De l’épochè husserlienne au surgissement de l’art verbal romanesque algérien : l’Algérianité littéraire comme méthode phénoménologique d’une heuristique littéraire »

Résumé : 

Il peut apparaître singulier de convoquer Husserl pour mettre en place une critique méthodique du roman algérien contemporain. Cependant, loin de tout paradoxe d'approche, il apparaît de manière évidente que le « je » même présenté par Husserl peut tout à la fois devenir notre propre réflexion, voire par métonymie le roman algérien lui-même. L'enjeu proposé n'est pas de faire un saut simpliste entre philosophie et littérature dans un effet modal de pluridisciplinarité, mais bien de démontrer que la nécessaire mise en retrait de la critique du roman lui-même se veut épochale, au sens où celle-ci cherche à transcender le texte afin de mieux le mettre dans son englobement du monde : plus de représentation du cosmos, ni même incarnation, le roman est le monde lui-même dans son appréhension phénoménologique. Dès lors, le contexte s'évacue, se retire et s'efface pour laisser seul le texte devenir par transcendance sa propre visée.

17h45 - 18h15 : Deuxième intervention

Intervenant : Guelfo Carbone (Université Roma Tre)

Titre : « Husserl ’s language of neutrality »

 Résumé : 

Husserl intended the phenomenological method as a new beginning for philosophy. The Epoché, the key notion of this method, entails a modification of attitude such that it can completely cancel and disempower all that might be given to us and that might be used for philosophical inquiry. In Ideas I, in particular, this is addressed as the ‘neutrality modification,’ and defined as a universal modification of consciousness that permeates the phenomenological attitude. Neutralization, along with the method, is described by relying on what Husserl calls the ‘language of neutrality,’ which is actually spoken while investigating in the phenomenological attitude, enacted in the descriptions, and also discloses a series of rather peculiar acts that must be performed in order to obtain the phenomenological attitude. The proposed contribution discusses the phenomenological language of neutrality, first presenting what ‘neutrality’ means, as well as illustrating the essential expressions of this peculiar language (such as ‘to put out of action,’ ‘to bracket,’ ‘to suspend,’ and so on), then situating it in the context of phenomenological analyses, particularly as regards those devoted to phantasy experiences. 

18h15 - 18h30 : Discussion

18h30-18h45 : Pause

18h45 - 19h15 : Troisième intervention

Intervenant : Morgane Andry (Université de la Réunion)

Titre : « La phénoménologie à l’aune de la sociolinguistique »

Résumé :

Notre thèse de doctorat se base sur une sociolinguistique phénoménologique. Cette communication sera donc l’occasion de comprendre comment cette méthode peut s’appliquer à une recherche en sciences du langage et, en particulier, à l’étude des discours touristiques à propos de destinations insulaires. Ce type d’approche implique, selon Didier de Robillard (2012), une sociolinguistique phénoménologico-herméneutique, « qui reconnaît l’articulation des savoirs expérientiels et des savoirs non expérientiels. Cela exige donc, de la part du chercheur, l’articulation explicite de sa recherche avec son expérience ». Nous évoquerons, notamment, l'élaboration de notre sujet et de notre corpus au regard de la phénoménologie, de son rapport au réel et, in fine, de la question de la posture du chercheur face à l’altérité et sa subjectivité. Car, comme l’indique Philippe Blanchet (2011), « la question n’est pas de déterminer comment et en quoi ce matériau partiel « reflète le réel » mais comment et en quoi il rend compte de certaines constructions interprétatives du monde social par certains de ses acteurs ».

19h15– 19h30 : Discussion